Titre de la page

From tree, to wreck, to artwork... Desjardins highlights the fusion of sedentary life (the tree) and adventure (boats and bridges). Desjardins is a nomad...To find the materials she uses she is travelling the world by, train, motorbikes or sailboats with her husband and 2 kids since over 15 years.A sailing story from one of the Pacific Islands where Amelie has sailed and traveled for many years, well states the premise: "Every man is torn between two needs. The need of the Pirogue, that is to say of the journey of adventure, and the need of the Tree, that is to say of the rooting, of belonging to a community. Men are constantly wandering between these two needs, sometimes yielding to one, sometimes to the other until the day when they understand that it is with the Tree that the Pirogue is made.”The work emphasizes on the accumulation of scars, fossils, and memories through the passage of time and the omnipresence of nature. Her approach is based both on the recovery of materials and a lyrical vision of the passage of time. She is always seeking out lost treasures during her ocean crossings. Skimming beaches around the world in search of wrecks and stranded treasures, she builds her works from the wreckages of bridges and boats, juxtaposing poetic images on these reclaimed structures. Desjardins is part of private and museum collections. She had residency, many solos and she participated in many national and international shows. She was and is currently represented by renown galeries Thompson Landry, Galerie Blanche, Arteria et Le Royer in Canada, Envie d’art and Doorway in Europe.

 

Desjardins est une nomade…et pour trouver les matériaux qu'elle utilise, elle traverse le monde en train, en moto, en campeur ou en voilier avec sa famille...Elle parcoure les plages et régions recluses de la planète à la recherche de pièces de ponts, de bateaux et de maisons avec lesquelles elle crée ses oeuvres. À partir de pièces récupérées elle bâtit ses œuvres en y juxtaposant des images poétiques.Amélie Desjardins met en lumière deux désirs humains fondamentaux et selon elle réconciliable. Le premier désir, soit celui d’avoir un foyer et l’autre, son besoin de découverte et d’aventure… La fusion d’une vie à la fois sédentaire et à la fois bohême interpelle l’artiste qui assume pleinement cette réalité.Une histoire des îles du Pacifique ou Amélie a navigué et voyagé pendant plusieurs années énonce bien la prémisse: “Tout homme est tiraillé entre deux besoins. Le besoin de la Pirogue, c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre, c’est-à-dire de l’enracinement, de l’identité à une communauté. Les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre qu’on fabrique la Pirogue.”Le travail met l'accent sur l'accumulation de marques et de fossiles qui donnent une âme, voir une mémoire aux matériaux. Son interprétation de l'omniprésence de la nature nous propose une vision lyrique du passage du temps. Le travail de Desjardins fait partie de collections privées et de musées. Depuis 15 ans, résidences, expositions solos et événements artistiques nationaux et internationaux se succèdent- Elle est ou a été représenté par les galeries suivantes: Thompson Landry, Galerie Blanche, Arteria et Le Royer au Canada, Envie d’art et Doorway en Europe

Titre de la page